Archive for May, 2008

London Zombie Nation

This song has been the official tune of the week @ the KickNRun office! Don’t really pay attention to the videoclip but we hope you’ll enjoy the song. This track is the perfect soundtrack for gloomy mid spring days in the greyish London…

Sit back and relax! Miss Kittin and The Hacker take control!

Advertisements

London – Istanbul: Mind the gap

On parle souvent des arrivées massives de jeunes Français par exemple en Angleterre (et disons-le clairement, sur Londres), généralement à la fin de leur cursus scolaire, le diplôme une fois en poche.

Cependant, Londres est bien souvent une étape. Une première escapade vers l’étranger pour certains avec l’idée de rebondir ailleurs ou bien un retour aux bercailles avec une expérience internationale à placer sur le CV.

Mon amie Chloé est une de ces jeunes qui s’est exilée sur Londres pendant 1 an et demi. En avril dernier, elle a choisi de tenter une nouvelle dans un cadre pour le moins différent puisqu’elle s’est envolée pour Istanbul. Pourquoi a-t’elle pris le parti de quitter la France ? Pourquoi est-elle partie de Londres finalement ? Qu’y a-t’elle trouvé…? Elle nous répond.

Last night in London @ Cargo, Shoreditch

QU’ES-TU VENUE CHERCHER SUR LONDRES ?

Change, adventure, experience, being in front of myself

Chloé : “J’avais eu envie de partir depuis longtemps mais j’ai jamais vraiment eu le courage de le faire. A l’époque, je travaillais depuis un an en tant que projectionniste dans un circuit de cinémas indépendants à Paris et je rêvais d’exercer ce métier à Rio de Janeiro, Marrakech ou Prague… Mais Londres, jamais je n’ai eu envie de venir vraiment dans cette ville. Même en temps que touriste ; j’entendais les gens autour de moi “je vais passer un week-end à Londres”. Ca ne m’attirait pas.
Et puis l’occasion s’est présentée… J’ai trouvé un boulot à Londres, mes futurs collègues me proposaient de m’aider à m’installer, je retrouvais mon amie d’enfance installée depuis un an. Easy ! Je suis partie ! ”

QU’EST-CE QUI TE MANQUE LE PLUS EN FRANCE ?

C : “Ma famille, l’ébullition culturelle, le théâtre de rue.”

QUELLE EST TON EXPÉRIENCE POSITIVE LA PLUS MARQUANTE ? / QUELLE EST TA PIRE GALÈRE ?

C : “Je me permets de rassembler les deux questions car dans l’expérience négative je vois forcément une expérience positive. Celle que je considère avoir endurée à Londres est l’expérience de la solitude, le sentiment aussi d’être perdue dans une foule, dans une masse et d’être un individu sans sens. Ce sentiment difficile à vivre m’a boosté pour ce projet de partir quelques mois, loin des valeurs qui me déplaisaient ici
pour m’enrichir de neuf et peut être revenir boostée. Ins Allah!”

QUE VAS-TU CHERCHER A ISTANBUL ?

C : “Changer de vie en un sens même si je sais ce n’est pas réellement possible. On reste soi-même quoi qu’il arrive. Les gens autour, les lieux peuvent changer, le style de vie également mais – ça peut paraître basique comme observation London- c’est avec soi qu on a le plus souvent de compte a régler d’abord – les déménagements, les changements de situations ne sont que des ”illusions”.

J’y vais aussi pour la découverte des autres : celle d’une nouvelle langue que j’apprends, une nouvelle manière de voir la vie en fonction d’un lieu, d’un contexte économique, social, religieux, etc.
A mon sens, à travers les autres c’est moi que je cherche à comprendre. Me retrouver dans des situations inconnues jusqu’alors, apprivoiser ma naïvete et aiguiser ma tolérance.”

QU’EST-CE QUI VA TE MANQUER A LONDRES ?
C : “Toi “.

40th aniversary of May 68

See the full movie in the new VideoPod section: http://kickandrun.vodpod.com/

Stress

A Clockwork Orange 2.0? Downtown Philosophy? Reality Show? Fake Documentary? Bad Ideas for our youth? Antisocial behaviour? Marginal Revolution? Professional Gang? …JUSTICE †

« Promenades dans Londres » (1840), Flora Tristan

Ceci n’est qu’un passage de l’ouvrage “|Promenades dans Londres” de Flora Tristan. Ce livre malgré qu’il est été écrit il y a presque deux siecles garde une contemporanéité incroyable. Presque 200 ans auparavant, on décrivait déjá Londres comme la “ville monstre”.

« Si un exercice modéré est salutaire, rien ne tue l’imagination, ne paralyse l’esprit et le cœur comme une fatigue extrême et permanente. Le Londonien, rentré chez lui le soir, épuisé de lassitude par les courses de la journée, ne saurait être gai, spirituel, ni disposé à se livrer aux plaisirs de la conversation, de la musique ou de la danse. Les facultés intellectuelles dont nous sommes doués s’anéantissent par les fatigues corporelles portées à l’excès, de même que la surexcitation de ces facultés frappe d’atonie les forces physiques : c’est ainsi que nous voyons l’homme des champs, rendu chez lui, après douze heures d’un pénible labeur, n’éprouver que le besoin de manger et de dormir pour réparer ses forces, et son intelligence demeurer inerte, quelque puissants qu’en soient les ressorts : tel est le destin des habitants de la ville monstre ! Toujours accablés de fatigue, leur physionomie en a pris l’empreinte, leur caractère s’en est aigri. »

Flora Tristan, 1840.


KickNRun news

May 2008
M T W T F S S
« Apr   Jun »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
All writing in Kick and Run (https://kicknrun.wordpress.com) is licensed under Creative Common [Attribution-No Derivative Works]. Unless stated, all other artworks (audio, pictures, writings) belongs to original creators. All the feedback you can give us about it is very much appreciated. Just give us a comment in any post or mail us at kickandrun@gmail.com.

KickNruN Photostream